Accueil édugéo Support Voir les cahiers pédagogiques

Cahier pédagogique "Toulouse"

Vous pouvez télécharger ce cahier pédagogique au format PDF en fin de page

Toulouse

Inscription dans les programmes

Classe de CM1

Thème 1 : Découvrir le(s) lieu(x) où j'habite

Identifier les caractéristiques de mon(mes) lieu(x) de vie.
Localiser mon (mes) lieu(x) de vie et le(s) situer à différentes échelles.

Thème 2 : Se loger, travailler, se cultiver, avoir des loisirs en France

Dans des espaces urbains. 

Classe de CM2

Thème 3 : Mieux habiter.
Favoriser la place de la «nature» en ville.
Habiter un écoquartier

Classe de sixième

Thème 1 Habiter une métropole

Classe de quatrième

Thème 1 L’urbanisation du monde
Espaces et paysages de l’urbanisation : géographie des centres et des périphéries
Des villes inégalement connectées aux réseaux de  mondialisation

Classe de troisième

Thème 1 Dynamiques territoriales de la France contemporaine
Les aires urbaines, une nouvelle géographie d’une France mondialisée

Classes de premières

Thème 1 : La métropolisation : un processus mondial différencié

La France : la métropolisation et ses effets.

Classes préparatoires au Cap

Premier thème : Espaces, transports et mobilités
Second thème : Aires urbaines : acteurs et enjeux.

Première, voie technologique

Thème 2 : Une diversification des espaces et des acteurs de la production  

Les espaces des industries aéronautique et aérospatiale européennes.

 

La Métropole toulousaine

 

 

 

La plus forte croissance démographique de France 

Surnommée la ville rose, en raison de la couleur du matériau de construction traditionnellement utilisé (brique de terre cuite), Toulouse est la grande métropole du Sud-Ouest, capitale de l’Occitanie. Son dynamisme démographique est en passe de faire d’elle la troisième ville de France, détrônant ainsi Lyon. S

Selon l'Insee, Toulouse reste la ville française la plus dynamique sur le plan démographique, avec 5 620 nouveaux habitants par an en moyenne entre 2011 et 2016. 
La population s'établit désormais à 475 438 Toulousains (contre 447 340 en 2011).

Une attractivité métropolitaine qui profite également au département de la Haute-Garonne. La carte ci-dessous, réalisée via le module statistique d'édugeo.

 

 

Ce dynamisme démographique repose sur un solde migratoire largement positif, dû à un ensemble de facteurs favorables : une situation géographique privilégiée, au carrefour des Pyrénées, des côtes basques et landaises et de la mer Méditerranée, un tissu industriel développé et à forte valeur ajoutée (aéronautique, biotechnologies, électronique, espace…), une qualité de vie reconnue ou encore une très grande variété de formations supérieures (3 pôles universitaires, grandes écoles spécialisées dans l’aéronautique…). 

 

Mesurer la croissance spatiale de Toulouse : analyse diachronique

 

 

La photographie aérienne permet d’observer l’organisation concentrique de la ville et les marques de sa croissance urbaine. On repère aisément le cœur ancien de la ville, longtemps décrit en forme de cœur avec ses deux lobes (rive droite) et sa pointe (rive gauche). On y distingue : le plan à damier de la ville romaine, centrée sur l’ancien forum (place Esquirol) qui constitue aujourd’hui le quartier bourgeois avec la préfecture, la cathédrale, les hôtels des Capitouls et du Pastel ;le quartier médiéval, centré autour de l’abbaye de St Sernin, historiquement universitaire, dont les anciennes abbayes ont laissé place à des lycées et universités, et à la cité administrative ; le faubourg St Cyprien, plus populaire, marqué par son ancienne activité hospitalière (Hôtel Dieu) ; au cœur du centre, la place du Capitole et le Pont neuf. 

Faire un croquis : un exercice simple à réaliser, accessible aux élèves.

A partir du gestionnaire de couches, il est possible de sélectionner la carte de Cassini qui a servi pour dessiner le coeur historique de la ville.
La carte d'état-major permet de dessiner l'espace urbanisé à la fin du XIXe siècle.
L'aire ubanisée actuelle est fournie par l'IGN via la couche bâtiments.

L'astuce : pour concevoir la légende, il faut créer une couchespécifique  et dessiner deux objets graphiques proche de la colorimétrie de la couche bâtiments. Ajouter ces deux dessins à la légende. Puis masquer cette couche légende.

Autre démarche possible 

 

 

En affichant la carte de 1948 puis en superposant la couche bâtiments actuels sur une transparence réglée sur 40%, on peut mesurer l’étalement urbain de l’agglomération toulousaine. 

L’emprise urbaine s’est accentuée depuis une dizaine d’années le long des axes de circulation, créant des continuités de plus en plus fortes entre les villes moyennes et la métropole régionale : notamment au nord, le long de l’A62 (Montauban – Castelsarrasin), au nord-est en direction d’Albi, au sud vers Pamiers et Foix ainsi que vers Saint-Gaudens. 

Autre tendance qui se confirme : l’étalement urbain sur les espaces ruraux aux franges des aires urbaines, notamment autour de celles de Toulouse, d’Albi et de Castres. 

Pour découvrir l'histoire urbaine de Toulouse : https://www.urban-hist.toulouse.fr/uh/

 

Une technopole de l’aéronautique et de l’espace 

Capitale européenne de l’aéronautique et de l’espace, siège d’Airbus Industries, Toulouse fut la ville des pionniers de l’aviation dès les années mille neuf cent vingt et doit beaucoup à l’action de Pierre Georges Latécoère qui, pendant la première guerre mondiale, a développé une usine d’aviation sur le site de Montaudran. Berceau de l’aventure de l’Aéropostale, Toulouse est entrée dans l’ère de l’aéronautique, dans le cadre de la politique de décentralisation de l’État, dans les années soixante. L’implantation du centre national d’études spatiales (CNES) a présidé à la création de nombreuses grandes écoles d’ingénieurs (Sup’Aéro, ENSICA…) et d’importants laboratoires (LAAS, CERT…). à noter aussi la présence de EADS Astrium, leader dans le domaine des satellites d’observation. Ces activités se concentrent à l’ouest et au sud de Toulouse et bénéficient de nombreuses infrastructures de communication. 

 

 

Utilisez le gestionnaire de couches pour afficher l'aéroport de Blagnac sur la carte ancienne de 1948, puis sur le scan-50 et enfin la carte IGN actuelle.
Comparez également les photoaériennes historiques et actuelles.

La carte ci-dessous, réalisée à partir des données de la BD Topo de l'IGN, disponible via la licence gratuite pour la recherche et l'éducation permet de visualiser les principales zones industrielles, les pistes d'aviation. Le réseau des voies rapides a pour origine l'open data toulousain( https://data.toulouse-metropole.fr) 

 

 

Pour aller plus loin :

Etude de l'Insee sur la filière aéronautique et spatiale dans le grand sud-ouest: https://www.insee.fr/fr/statistiques/3524180